Chiffres

FONCTIONNEMENT

La création de Passerelles Domicile

Passerelles Domicile a été créé en 2012, pour s’adapter au contexte sociodémographique de la dépendance en France. En effet, qu’elle soit liée à l’âge ou au handicap, la dépendant s’accompagne d’une volonté clairement identifiée des personnes de rester chez elles. 90% des Français interrogés déclarent vouloir vieillir chez eux.

Depuis début 2018, Passerelles Domicile abrite trois structures de l’Economie Sociale et Solidaire

  • VYV CARE ILE-DE-FRANCE  (anciennement USSIF), groupe de protection sociale mutualiste (composé de la MGEN, du groupe Istya et d’Harmonie mutuelle)
  • LES AMIS, association loi 1901, gestionnaire d’un SPASAD et adhérente depuis 2012
  • LE LIEN PSY, association de psychologues à domicile

 

Le groupement a évolué depuis 2012 puisqu’initialement, ses membres étaient :

  • L’UMC SOCIAL, union mutualiste abritant un service de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) intervenant sur le 11ème arrondissement de Paris (qui fusionnera avec l’USSIF en 2017)
  • LA VIE A DOMICILE, association gérant un Service Polyvalent d’Aide et de Soins A Domicile (SPASAD) intervenant sur les 8ème et 16ème arrondissements de Paris ainsi qu’un accueil de jour pour adultes et enfants en situation de handicap à Créteil
  • ALLIANCE DOMICILE, Service d’Aide A Domicile (SAAD) associatif de type mandataire couvrant Paris et la proche banlieue.

Puis en 2013, deux membres ont rejoint le groupement :

  • LES AMIS, SPASAD associatif situé dans le 17ème arrondissement de Paris et
  • l’AMSD, SPASAD associatif du 7ème arrondissement de Paris.

Une nouvelle organisation pour un meilleur accompagnement

Passerelles Domicile souhaite travailler un nouveau modèle économique et organisationnel qui permet de proposer à la personne aidée un accompagnement global et pluri-professionnel.

Passerelles Domicile place la personne accompagnée dans une logique de parcours de vie. Afin d’éviter les ruptures de prise en charge, le groupement agit sur les différentes dimensions du maintien à domicile. L’organisation du travail permet aux soignants et aux aides à domicile de collaborer pour proposer des projets personnalisés qui articulent l’aide dans la vie quotidienne avec le soin infirmier. De plus, Passerelles Domicile noue des partenariats avec les acteurs de son territoire : filières gériatriques, équipes mobiles de soins palliatifs, CLIC, hôpitaux, EHPAD mais aussi associations culturelles ou sportives.

La transversalité de l’accompagnement proposé par Passerelle Domicile va au-delà de l’aide et du soin à domicile en proposant des actions ouvertes à tous, y compris à ceux qui ne sont pas accompagnés à domicile par une structure membre du groupement : actions de prévention, promotion de l’accès aux soins, soutien aux aidants.

Passerelles Domicile constitue un atout en matière de ressources humaines. Le groupement investit fortement dans la qualification de ses 1200 salariés.

Passerelles Domicile est un moyen d’optimiser les ressources des structures. Pour réaliser des économies d’échelle, le groupement mutualise aussi les fonctions stratégiques que sont la communication et la qualité. Pour gagner en efficience, le groupement s’est également engagé dans une réflexion sur un nouveau modèle économique.

Une gouvernance participative

Les relations entre les membres sont régies par une convention. Passerelles Domicile est représentée par un administrateur élu pour trois ans en assemblée générale par les membres du groupement

Le comité d’orientation, réunissant les présidents et directeurs, définit les axes de développement stratégiques.
Les décisions concernant le groupement sont prises par un comité de pilotage qui se réunit mensuellement. Ce comité est composé des  directeurs de chaque structure et des responsables de service.

Le groupement a mis en place des groupes de travail thématiques inter-structures.

Téléchargez la plaquette institutionelle

Plaquette-Passerelles-Domicile-miniature

Télécharger

« Passerelles Domicile a pour objet de fédérer les structures œuvrant pour l’accompagnement des personnes âgées en perte d’autonomie et des personnes en situation de handicap (…). A partir des activités déjà menées conjointement, les structures envisagent de mutualiser leurs expériences acquises auprès des publics, d’unir leurs réseaux de partenaires et de proposer des actions innovantes visant à améliorer la qualité de vie des personnes en perte d’autonomie vivant à domicile et celle de leurs aidants. »

Extrait de la convention constitutive du groupement, 2012